Création de poupées Abayomis avec le collectif de femmes de Terr’Ativa

En novembre, Terr’Ativa a commencé un atelier de création de poupées Abayomi avec 11 femmes du collectif Terr’Ativa.

Mené par Ana Stefana, volontaire du Morro du Fubá et sa mère artisane, l’atelier vise à stimuler le potentiel et la créativité des participantes, tout en générant des revenus.

Les Abayomis sont des poupées faites de chutes de tissus, sans couture, dont l’origine remonte à la traite des esclaves, lorsque les femmes fabriquaient à partir de morceaux de tissu découpés dans leurs vêtements ces petites poupées pour calmer les enfants lors de la terrible et interminable traversée qui les amenaient sur les côtes américaines. Elles sont l’expression d’une longue histoire de résistance, et le développement de cet atelier contribue d’une certaine forme à lacontinuité de cette résistance culturelle et sociale.

Au fur et à mesure des ateliers, les participantes ont développé leur créativité  nous avons pu remarquer que la créativité des participantes s’exprimaient de mieux en mieux. Patchwork, tricots, tissus, accessoires formant un corps et créant un Abayomi. Chaque femme avec son altérité et son identité, menant, en pratique, l’étude de Lena Martins, où elle mentionne que «tout ce que nous faisons de nos mains est une nouvelle de l’inconscient (…) chacun avec son identité et son histoire est fondamental dans le réseau collectif d’actions et de savoirs. »

Environ 80% du matériel utilisé dans cet atelier est réutilisé, donné et réutilisé. Et cela nous amène également à réfléchir à la réutilisation des déchets que nous générons dans notre vie quotidienne et aux moyens d’éviter une telle élimination.

Ensemble, nous récolterons les fruits du collectif dans ce bel échange avec ces femmes.